lundi , 11 décembre 2017
Accueil / Sports / Moulaye El Hassen Sidi Abdallah : une progression fulgurante

Moulaye El Hassen Sidi Abdallah : une progression fulgurante

moulay hassenLa patience et la persévérance finissent toujours par payer. Pour avoir fait sien ce proverbe,  Moulaye El Hassen voit ses efforts récompensés avec sa première sélection chez les Mourabitoune locaux, à l’appel du sélectionneur national, Corentin Martins, pour la double opposition Mali-Mauritanie (éliminatoires CHAN 2016).

« Je ressens un énorme plaisir et une grosse satisfaction d’être appelé en équipe nationale A’, autant pour moi que pour mes parents et toute ma famille qui ont toujours cru en moi. C’est un rêve d’enfance qui se concrétise. J’espère que ça va continuer,  surtout avec une qualification au CHAN », savoure-t-il.

Crédité d’une superbe prestation, lors du tournoi COTIF, Moulaye El Hassen gravit les marches et suit une marge de progression fulgurante, après un passage chez les Cadets : « ça s’est passé vite, si vite. Je mesure ma marge de progression ». Reconnaissant des conseils que lui ont prodigués ses entraîneurs, il affirme : «  j’ai eu la chance d’être au contact de plusieurs techniciens, notamment Sid’Ahmed Ghassoum, qui m’ont énormément aidé, en me faisant bénéficier de stages en Europe et en Afrique. Grâce aux opportunités offertes par mes coachs, j’ai pu être au rendez-vous. Je suis mentalement prêt. Je réponds toujours présent. Pour tout dire, je suis là pour servir le pays, je serai toujours là ». De fait, les progrès du longiligne milieu de terrain sont indéniables. Garçon assez athlétique et avec une bonne tête sur les épaules, il a peaufiné sa technique.

Garçon persévérant

moulay7has

Moulaye El Hassen a su être persévérant et en a tiré le meilleur profit. Après quatre ans sur le banc de touche des Mourabitounes cadets et juniors, il a été époustouflant, en Août dernier, face au Mexique. Alors que les Mourabitounesétaient menés, 1 à 0, le voilà qui entre sur le terrain, à la pause. S’il ne s’attendait pas à devenir un des héros (avec Mohamed Abderrahmane) de la soirée, il avait cependant en tête le coup de fil, prémonitoire, de son père, avant la rencontre. « Dès que tu vas rentrer », lui avait-il dit, « tu feras la différence. Parce que tu mérites d’être dans la sélection ». Et Moulaye El Hasan de commenter : « Ses paroles m’ont littéralement galvanisé. Boosté, j’étais mentalement prêt. Ça a été un sentiment incroyable de changer le cours des choses avec ce but égalisateur. Mais aussi de rendre la Mauritanie forte. Quel intense joie et honneur de permettre au drapeau national de flotter plus haut ! ». Le joker de luxe qui avait confiance en lui-même estime que « tout le groupe a su, avec cette victoire (2 à 1) sur le Mexique, rebondir et tirer la sélection vers le haut ».

Face aux vieux briscards de la sélection locale, le jeune milieu de terrain éprouve un « plaisir immense d’évoluer aux côtés de mes aînés, notamment Yacoub Deyna et Bocar Coulibaly. Je vais gagner en expérience, grâce aux anciens. Et j’attendrai mon tour. Pas de rivalités : nous sommes tous là, main dans la main, pour servir le pays. Ceux qui sont prêts jouent ».

Moulaye El Hassen ne tarit pas d’éloges : «Je tiens à remercier le président de la République qui nous a aidé financièrement et à saluer l’énorme travail réalisé par le président de la Fédération. C’est un grand leader. Je salue aussi les efforts gigantesques entrepris par tout le staff technique, les media et, surtout, le public sportif qui, fidèle, nous soutient toujours ». Avec une aussi bonne attitude, nul ne doute que le bleu des vert et jaune continuera de progresser et que l’avenir continuera à lui sourire, encore et encore.

Rimsport.net

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG