vendredi , 20 octobre 2017
Accueil / Actualités / Mauritanie : un journal lève le secret sur les largesses de ould Bouamatou à la presse

Mauritanie : un journal lève le secret sur les largesses de ould Bouamatou à la presse

« Les largesses du richissime opposant et homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou exilé au Maroc arrosent beaucoup de  journalistes et conditionnent la production d’articles dénigrant du pouvoir et de la personne du Président Mohamed Ould Abdel Aziz » souligne « Essebq Al Ikhbari »

Selon la publication, les investigations menées par les juges dans l’affaire dite  » Dossier Bouamtou et consorts » avec des journalistes impliqués ont révélé que le groupe mis en examen et placé sous contrôle judiciaire a admis avoir reçu des sommes importantes de la part de Ould Bouamtou et du vice-président de son groupe Mohamed Ould Debagh (en fuite).

« les articles écrits doivent obtenir l’aval personnel de Ould Bouamatou avant de prendre le chemin de la publication dans les journaux des bénéficiaires de cette  »corruption ».  Il arrive même que les journalistes se concertent avec Ould Bouamatou et Ould Debagh sur les titres, les idées et le contenu de ces publications qui visent essentiellement à dénigrer le pouvoir en place et la personne du président Ould Abdel Aziz, précise le journal citant des éléments de l’enquête.

Les journalistes ont avoué devant les juges avoir reçu des sommes de plus de 67 millions d’ouguiyas ( 140 mille euros) repartis comme suit :

– Moussa Samba Sy et Jedna Deida (pour le quotidien de Nouakchott) : 25 000 000 d’ouguiyas

-Moussa Samba Sy  entre 10 000 000 et 15 000 000 reçus via Mohamed Ould Debagh

-Ahmed Ould Cheikh (journal Le Calame) : 8 000 000 d’ouguiyas par an via Mohamed Ould Debagh

– Ahmed Ould Cheikh (le Calame) 29 000 000 euros via le groupe francophone

-Ahmed Ould Chiekh (le calame) autre 5 000 000 d’ouguiyas de Ould Bouamatou 2017

– Aminata Ba et Babakar  baye Ndiaye ( site Cridem) : 14 400 000 ouguiyas par an via Mohamed ould Debagh

-Aminata Ba : 1 067 000 ouguiyas par mois via Ould Debagh

l’enquête a également prouvé qu’Ahmed Ould Cheikh et Moussa Samba Sy ont mené des enquêtes et des reportages et écrit des articles sur commande de Ould Bouamatou en personne pour s’en prendre au pouvoir à titre d’exemples :

1- Moussa Samba Sy a produit des articles contre la société de téléphonie mobile Mattel dans le but ternir l’image de l’entreprise à la demande de Ould Bouamatou

2- Ahmed Ould Cheikh a écrit des articles et des éditoriaux à la demande de Ould Bouamtou pour dénigrer et s’en prendre au pouvoir

en voici des exemples :

ـ APPRENDRE A TAIRE .

ـ TROP C EST TROP .

ـ VACANCES A LEAU .

Ces articles dont le seul objectif est de dénigrer et d’attenter à la personne et à l’image du président sont payés d’avance.

le journal  »Essabq  » s’élève contre ceux qui nous invitent au respect de la deontologie et prétendent que ces  »journaux  » sont visés à cause de leur ligne éditoriale  »indépendante » alors qu’ils se sont enfoncés. Il promet plus de détails et de révélations à ce sujet.

Afriactuel

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG