jeudi , 23 novembre 2017
Accueil / Actualités / Mauritanie: la force publique en état d’alerte pour empêcher l’entrée de faux billets de banque

Mauritanie: la force publique en état d’alerte pour empêcher l’entrée de faux billets de banque

Circulation de faux billets de banque en Mauritanie : État d’alerte dans tout le sud du pays

Depuis la fin de la semaine dernière, les forces de l’ordre et de sécurité, en fonction sur les grands axes routiers en provenance du Sénégal sont sur le qui-vive. Gendarmes, Douaniers, policiers et éléments du GGSR ont tous été mis à contribution pour circonscrire du territoire national, la circulation de faux billets de banque en provenance des frontières sud, après le démantèlement à Dakar et dans la rive gauche du fleuve, de plusieurs réseaux de trafiquants de fausses devises.

faux dévise euro

L’aéroport de Nouakchott, les portes d’entrée vers le territoire national, les axes routiers menant vers Nouakchott… Partout, la situation est désormais la même, consacrée par des actes de contrôles stricts des forces de sécurité, sur les passagers et leurs bagages. Une levée de boucliers toute particulière à laquelle seraient affectés des hauts fonctionnaires de l’administration et qui aurait un unique objectif : sécuriser les finances publiques des trafics de fausses devises qui pourraient provenir du Sénégal. Des affaires scabreuses ont en effet éclaté ces derniers jours dans ce pays voisin qui porteraient sur des centaines de millions d’Euros, de dollars et de Francs CFA falsifiés. Une grande partie de ce fonds a été retrouvée auprès du musicien sénégalais Thione Seck désormais inculpé pour association de malfaiteurs et détention de signes monétaires falsifiés. Par la suite, des sacs et des valises remplis de faux billets ont été découverts, abandonnés dans une grande avenue de Dakar par leurs propriétaires qui craignaient sans doute d’être repérés. Dans la foulée, un gang a été arrêté dans la ville de Wouroussigui, sur la rive gauche, à quelques encablures de Boghé. Tout a commencé à la fin du mois dernier : après une filature de plusieurs semaines portant sur un réseau de faux monnayeurs, les gendarmes sénégalais auraient ainsi effectué le 27 mai une perquisition au domicile du chanteur, dans un quartier dakarois, où l’un des suspects – un Malien- lui a rendu visite. Là, ils auraient trouvé, l’équivalent de 40 à 50 millions d’euros en faux euros et faux dollars. Au domicile du présumé complice malien de Thione Seck, les enquêteurs auraient complété leur moisson en dénichant une centaine de millions d’euros et de dollars en faux billets, ainsi que du matériel destiné à réaliser de la fausse monnaie.
Autres affaires, celle de la contrefaçon de dollars et d’euros, découverte à Wouroussigui, la semaine dernière, puis celle d’un gang en place aux frontières sénégalo-gambiennes où les enquêteurs ont déniché du matériel destiné à contrefaire les billets (encre, papier, imprimantes…) ainsi que plusieurs fausses coupures en euros et en dollars.

L’Authentique

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG