samedi , 20 janvier 2018
Accueil / Actualités / Les travaux de la 17è Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS se tiendront le 15 avril courant au Mali

Les travaux de la 17è Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS se tiendront le 15 avril courant au Mali

IBK-et-Aziz-à-BamakoBamako, la capitale malienne, accueillera mercredi prochain 15 Avril 2015, la 17è Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS, au cours de laquelle les dirigeants des treize Etats membres de l’organisation se pencheront sur la vie de leur institution commune et prendront des décisions afin d’aider le CILSS à mieux orienter ses actions en vue de renforcer la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Cette conférence à laquelle prendra part le Président mauritanien a été précédée par les travaux de la 22è Réunion du Comité Régional de Programmation et de suivi (CRPS) tenue du 9 au 11 Avril et la 50è session du Conseil des Ministres organisée lundi 13 avril.

Ces différentes réunions seront l’occasion pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres du Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (C.I.L.S.S), de dresser le bilan de l’Organisation depuis la dernière conférence tenue en juillet 2013 à Ndjamena et les grandes orientations stratégiques pour les années à venir.
En effet, au cours de la réunion du Comité Régional de Programmation et de Suivi (CRPS), plusieurs documents seront examinés et validés, en vue de faire des recommandations à la 50è session du Conseil des Ministres. Il s’agit entre autres notamment du rapport du Secrétaire Exécutif, de l’état de mise en œuvre des recommandations et décisions de la 49è session du Conseil des ministres, des différents documents statutaires et dossiers spécifiques (rapport de résultats, rapports administratifs et financiers, projet de programme de travail 2015-2015, projet de budget 2015).
Le CILSS a enregistré d’importants acquis se traduisant notamment par le fonctionnement normal des organes de gestion, la tenue régulière des instances statutaires, la modernisation des outils de gestion administrative, financière, comptable et des ressources humaines. A cela s’ajoutent l’augmentation des contributions des Etats, le recouvrement progressif des arriérés de cotisation des pays membres et la mise en œuvre de nombreux projets et programmes pour renforcer la résilience des populations vulnérables.

Lauthentic

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG