jeudi , 23 novembre 2017
Accueil / Actualités / Genève: Déclaration de Mme Irabiha Abdel Wedoud, présidente de la CNDH

Genève: Déclaration de Mme Irabiha Abdel Wedoud, présidente de la CNDH

Déclaration de Mme Irabiha ABDEL WEDOUD, présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Mauritanie
Conseil des droits de l’Homme,
Palais des Nations
Genève, le 16 Juin 2015

Débat interactif sur le droit à l’éducation
————————————-
Merci M le Président pour ce débat interactif, constructif et instructif

L’éducation est un droit humain fondamental pour tous les enfants et notre priorité en tant qu’INDH africaine est le maintien des filles à l’école et son corollaire la lutte contre les stéréotypes sexistes, le mariage précoce et les violences basées sur le genre.

irabiha abdel wedoud

Les adolescentes africaines constituent un potentiel catalyseur pour la réduction de la pauvreté car elles sont le levier d’une population éduquée, saine et productive ;Nos sujets de préoccupation englobent également les grossesses précoces, les violences et harcèlement en milieu scolaire et familial qui sont des causes de la déperdition scolaire des filles africaines.

Les filles et en particulier les adolescentes africaines ont besoin d’un enseignement de qualité, d’un accès équitable aux filières scientifiques entre autres par la voie de bourses.

Nous recommandons l’appui de la communauté internationale pour des programmes spécifiques en faveur des adolescentes africaines, qui ont trop souvent été invisibles et marginalisées

En outre, le phénomène des filles domestiques et leur exploitation par la communauté pour les taches ménagères sont un frein à leur droit à éducation, un plafond de verre avec des parois rigides.Nous recommandons l’adoption des mesures d’action positive pour l’octroi de bourses d’excellence en faveur des filles par un système de quotas ainsi que d’autres mesures incitatives comme les cantines scolaires, les bus pour le transport en milieu rural et défavoris
M. le Président,

Les filles africaines sont les premières victimes de la radicalisation des jeunes et du phénomène endémique et inquiétant du terrorisme et du djihadiste qui inquiète tout le continent.

L’Afrique doit pouvoir également retenir nos jeunes qui sont attirés par l’immigration clandestine et nous voulons que notre continent apparaisse pour ce qu’il est réellement: une terre d’espérance, d’hospitalité, de ressources et de progrès.
Voila des recommandations pour l’atteinte de l’objectif de la vision africaine de paix, de prospérité et d’intégration telle que définie dans l’agenda 2063 pour l’Afrique de la déclaration de Kigali adoptée par l’Union Africaine.

Enfin, je voudrais rendre hommage et féliciter les Etats africains pour leur efforts en faveur de l’effectivité du droit à l’éducation des filles avec un focus particulier pour mon pays, la Mauritanie qui a décrété cette année 2015 comme année de l’éducation , mis en œuvre des programmes ambitieux an faveur de la scolarisation et du maintien des filles à l’école , dans une approche paritaire et inclusive de lutte contre les disparités et la pauvreté.

État mauritanien affecte, depuis sept ans, une part relativement significative de ses ressources propres au secteur éducatif et à la scolarisation des filles ; ces efforts doivent être renforcés pour leur maintien à l’université et dans les filières scientifiques.
Par ailleurs, l’exemple des Seychelles qui a pleinement atteint l’éducation pour tous doit également nous inspirer par ses bonnes pratiques.

Enfin, nous lançons un appel pour mobiliser nos partenaires en particulier les agences du système des Nations Unies, la coopération avec les Etats arabes, la coopération française, l’Union européenne, la coopération espagnole et les Etats Unis d’Amérique qui nous ont toujours soutenus et que nous remercions.

Je vous remercie

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG