mardi , 17 octobre 2017
Accueil / Faits Divers / Faits divers de l’Authentique

Faits divers de l’Authentique

Le préfet de Dar Naïm fait déguerpir des jardinières qui refusent de céder leurs terres

Selon des organisations de défense des droits de l’homme, le préfet de Dar Naïm aurait fait appel aux forces de la garde nationale pour chasser un groupe de jardinières qui exploitent des lopins de terre à l’extrémité Est du département depuis plus de trois décennies. Ces femmes qui subissent leur énième expulsion manu militari dénoncent le laxisme des autorités qui ont attribué leurs parcelles convoités par de puissants hommes d’affaires, les privant de leur unique source de revenus. Les récalcitrantes ont été convoyées vers le commissariat de Dar Naïm 1.

Ces sources précisent que ses jardinières qui avaient élu domicile dans leurs parcelles, y érigeant des habitats de fortune ont toujours refusé la confiscation de leurs parcelles.Alors qu’en 2013, deux militants d’IRA, Hanana MBoirick et Ould Yatma, venus soutenir les femmes avaient été arrêtés suite à cette affaire puis emprisonnés et condamnés, une autre activiste du mouvement IRA est également au centre de cette affaire. Il s’agit de Vatma Mint Lemad. Arrêtée en garde-à-vue en même temps que les jardinières, elle aurait été libérée sous contrôle judiciaire.

Un berger touché par une balle en provenance d’un champ de tirs à la cible
Un berger touché par une balle en provenance d’un champ de tirs à la cible. Samedi 25 juillet, en début de fin d’après-midi, un berger de chameaux a été touché à la poitrine par une balle en provenance d’un champ de tirs à la cible , situé dans les environs de la ville de Boutilimitt (Trarza).

Selon des sources hospitalières, le berger est bien atteint d’une balle à la poitrine et il se trouve au bloc opératoire de l’hôpital Hamed Ibn Ziyed de Boutilimitt. « Son état de santé est stable, mais seulement, il a perdu beaucoup de sang » ajoutent les mêmes sources. Et une source de préciser que le berger a marché du lieu où il a été blessé jusqu’aux alentours de la ville avant de trouver un véhicule pour l’hôpital.

Il faut rappeler que les mauritaniens pratiquent le jeu traditionnel « tir à cible » de façon anarchique sur des places improvisées même aux abords des marchés de la capitale, Nouakchott.

Ahmed. B

L’Authentique

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG