jeudi , 23 novembre 2017
Accueil / Tribunes / De N’diago à Ghabou, une accolade historique avec le Président Aziz

De N’diago à Ghabou, une accolade historique avec le Président Aziz

image nem (1)Dans  les régions de la vallée, là où le président de la république, Mohamed Ould Abde Aziz, est passé, nous avons vu et entendu les citoyens se surpassaient pour manifester et exprimer leur soutien indéfectible à la dynamique de changement et de réformes de grande envergure  enclenchée depuis 2008. Une dynamique qui, faut-il le rappeler, a définitivement enterré dans notre sous-sol politique une période sombre de notre histoire  où la vallée, plus que les autres régions du pays, a connu une situation matérielle désolante. Mais aussi, et surtout, elle a vécu une situation morale et politique encore plus précaire, en raison des blessures profondes  de l’âme collective des citoyens engendrées par les douloureux événements de 1989. A ce titre, cette visite a été un moment solennel et pathétique, mieux, une accolade historique osmotique entre une population complètement délivrée, profondément reconnaissante, et un président, artisan de cette unité retrouvée et de la destinée radieuse du pays. Une unité nationale, qui, aujourd’hui grâce à la ferme volonté du président Aziz, se trouve  consolidée et sublimée, fortement scellée autour de la nation, solidement ancrée dans notre patrimoine historique riche par la diversité de ses affluents culturels et de ses atouts spatiaux, fortement arrimée  sur un socle de valeurs uniques et singulières qui renvoient au même référentiel spirituel, l’islam sunnite, vecteur de tolérance et de fraternité ; une unité nationale compétemment épurée de tous les  sectarismes puérils, des déchirements ravageurs, des rivalités stériles et de tous les démons de l’extrémisme qui corrodent  les liens du vivre ensemble séculaire des mauritaniens.  Cette dynamique, enfin, qui a pour  moteur un état moderne et fort, doté d’institutions démocratiques opérant dans un cadre organisé et rationalisé qui fixe, pour chaque citoyen, le champ  de ses droits et les limites de ses devoirs ;  un état qui a définitivement rompu les ponts avec les pratiques nocives héritées du passé  en cadenassant la voie aux dérapages, en barrant la porte aux scolioses sociales, en verrouillant les réfractions de la répartition horizontale des fruits de la croissance. Pour toutes ces raisons,  la vallée vit aujourd’hui, à l’instar des autres régions, un moment de grandes espérances, palpite au rythme de grandes réalisations, verdit au sens propre et figuré du terme, se métamorphose littéralement dans tous les domaines.

L’agriculture d’abord, génératrice de milliers d’emplois et fixant les populations dans leur terroir, connait crescendo de résultats substantiels dans la voie de la satisfaction de nos besoins alimentaires dans le domaine du riz, du blé et des légumes. Ce noble objectif de produire tout ce que nous consommons pointe aujourd’hui à   l ‘horizon. Il l’est aussi dans le domaine de la production du lait à travers l’exploitation quantitative et qualitative de notre potentiel animal, l’élargissement des expériences d’insémination et la construction d’usines de lait. Enfin, l’agriculture sous pluie connait, elle-aussi, de progrès notables avec la réhabilitation et la construction des barrages dans toutes les régions.

L’infrastructure routière ensuite, qui a connu un développement sans précédent : la route agricole principale Boghé-Rosso, la route Kaédi-Sélibaby, Kaédi-Maghama, la route Niabina-M’bagne, la route Male-Aleg, la route Rosso-Keur Macene.

Le domaine de la santé avec l’édification de grands hôpitaux tous équipés  de scanners, d’unités d’hémodialyse et de plateaux techniques modernes. Les domaines de l’hydraulique, de l’électrification, de l’éducation ont connu des progrès remarquables et dont les répercussions sur l’état et le bien être des populations sont palpables au niveau de tous les segments de la population.

Depuis l’aurore de notre histoire, nos malheurs furent toujours en proportion de nos divisions stériles. Mais jamais fortune n’a trahi une Mauritanie rassemblée et unie, comme elle l’est aujourd’hui. Une Mauritanie dont les citoyens sont fortement soudés autour de leur président Aziz, fermement attachés  à leur identité et à leurs valeurs communes, attelés aux exigences du monde moderne, sachant d’où ils viennent et, surtout, où ils vont, laissant ainsi les extrémistes de tout acabit ramer à contre courant, vivre leurs dernières convulsions.

 

Docteur Abdallahi Ould Nem

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG