lundi , 11 décembre 2017
Accueil / Tribunes / A la lettre… / Abdelvetah Alamana

A la lettre… / Abdelvetah Alamana

C’est intéressant, parfois, de s’essayer à l’absurde. Juste pour voir les choses autrement. Et voir les choses autrement, permet en quelque sorte, de les voir simplement. Et simplement, il n’y a pas mieux. C’est un procédé de réduction ou de destruction ou de déconstruction.

Admettons que je vois, par un non exemple, parce que c’est improbable que je le voie, en par exemple, une belle villa, qui appartient à un journaliste de la presse indépendante mauritanienne.

Et que je m’arrête, face à cette incertitude, et que je me dise, voyons, essayons, de la voir autrement, cette belle bâtisse. Essayons de la simplifier cette belle construction. Et comme il s’agit d’une construction, la voir autrement, c’est d’évidence la voir en déconstruction. Et, déconstruire une villa à Tevragh Zeina, appartenant à un confrère ne saurait être source de problème, pour moi, en tout cas. Déconstruis-je ! La maison est en face, je pense au journaliste et à son produit. Puis, j’entame un processus de réduction. Je me dis passons par les portes, ce qui est normal, qui sont réductibles en un entrefilet élogieux vis-à-vis d’un tel patron. Sautons par les fenêtres, ce qui n’est pas indiqué, mais réduisons-les tout de même, en un billet d’humeur déplaisant à l’adresse de tel responsable, qui est fait pour le compte d’un autre. Rasons les quatre murs, par exemple, qu’on va troquer contre une enquête sur commande pour inquiéter tel chef d’entreprise, au bonheur de tel grand et généreux groupe d’affaires. Et je continue mon processus de réduction, en passant par la toiture, en fouillant dans le bien fondé de la fondation. Et à chaque fois, je trouve la transaction ou l’affaire que le journal a traitée avec un intérêt particulier, ou celle qu’il a traitée avec un désintérêt particulier, ou celle qu’il n’a pas traitée avec un désintérêt intéressé. Et la belle construction redevient, le temps d’une absurdité, une abjecte déconstruction !

Abdelvetah Alamana

Biladi/ Fevrier 2008

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG